Conseils d’entretien pour les couteaux


Après utilisation, ou s’il n’a pas été utilisé pendant longtemps, il faut nettoyer et sécher la lame d'acier carbone, et apliquer un lubrifiant à base de silicone, ou encore mieux : un peu de vaseline, et faire attention à ce que la lame ne soit pas imbibée. L'idéal serait d’enrouler la lame dans du film de cellophane après application.

Si la finition de la lame est chimique (perchlorure de fer), elle aura une plus grande résistance à l’oxydation. Vous pouvez tout de même suivre les conseils ci-dessus mais en prenant garde à n’appliquer qu’une légère couche de lubrifiant à base de silicone ou de vaseline. Sur les couteaux de cette finition, il ne faut pas utiliser d’éponges abrasives (ou objet similaire) pour les nettoyer.

Vérifiez régulièrement la lame pour essayer de détecter les points de rouille (tâches rougeatres). S’il y en a, il faut nettoyer les zones concernées avec un produit adapté avant que la rouille se propage.

Les lames d’acier carbone peuvent noircir ou s’oxyder. C’est un processus naturel qui peut difficilement être évité. Quand vous choisissez ce type de lame, vous devez être bien conscient de ce phénomène. L’oxydation bénigne présente des tons gris-bleutés. L’oxydation maligne (rouille), présente des tons rougeâtres ou brunâtre.

Le manche et le fourreau doivent aussi être l’objet de soins spécifiques en prenant en compte les matériaux dans lesquels ils sont faits. Quand vous n’utilisez pas votre couteau, il faut le conserver hors de son fourreau en cuir. Le cuir absorbe l’humidité et garder le couteau à l’intérieur durant de longues périodes pourrait accélérer le processus d’oxydation de la lame et créer des conditions propices à la corrosion. En plus de ça, les produits chimiques utilisé pendant le traitement du propre cuir peuvent également provoquer la rouille ou l’obscurcicement prématuré de la lame.

Les fourreaux en Kydex ne doivent pas être exposés à des températures élevées car ils pourraient se déformer.

Maintenez votre couteau dans une température ambiante avec le moins d’humidité possible.

Avec ces précautions, n’importe quelle lame peut être maintenue dans de bonnes conditions et sans oxydation. Une lame affûtée est une lame sûre. Si la lame est convenablement affûtée, il faudra utiliser moins de force lors de la coupe et par conséquent, il y aura moins de risque d’accident.

Télécharger au format PDF